Visible/Invisible : négocier l’impossible

Paul Crutzen proposait en 2002 le terme Anthropocène pour désigner une nouvelle ère géologique caractérisée par l’impact de l’activité humaine sur l’environnement mondial. Si nous savons que cette époque a commencé le 16 juillet 1945 avec la première explosion nucléaire dans le désert d’Alamogordo au Nouveau-Mexique, nous sommes incertains de la tournure des choses. La seule chose que nous savons c’est que la vitesse des changements — la perte de biodiversité, changement climatique, érosion des sols — s’est accélérée de façon exponentielle.

Quelle est la place des artistes dans tous ces glissements de terrain? Comment pouvons-nous contribuer aux débats? Quelles sont les conséquences et les possibilités des gestes posés? Notre projet visible / invisible est un jeu existentialiste où les spec-acteurs sont amenés à redéfinir leur présence et leur rapport au monde. Si le terrain de jeu est vaste, il n’est pas sans limites.

Artiste numérique, poète et musicien, Daniel Dugas a participé à des expositions individuelles et de groupe au Canada et à l’étranger. Il a été́ un artiste en résidence au Banff Centre, à Sculpture Space (New York), à EMMEDIA (Calgary), à A.I.R. Vallauris (France), au Sydney College of the Arts (Australie) et plus récemment au parc National des Everglades (Floride) avec sa collaboratrice Valerie LeBlanc. L’écologie, la technologie et les frontières mouvantes de la vie sont des thèmes souvent abordés dans son œuvre.

Pour plus d’information sur le travail de Daniel Dugas.


Valerie LeBlanc a présenté son travail partout au Canada, aux États-Unis d’Amérique, en Europe et en Australie. Ses œuvres naviguent entre vidéopoésie, fiction, performance, et théorie visuelle et littéraire.

En faisant ses études doctorales au Sydney College of the Arts, University of Sydney, AU, (2013) LeBlanc a voyagé dans les territoires du Nord pour explorer des sites près d’Uluru, de Kata Tjuta et d’Alice Springs.

For more insight into the work of pluridisciplinary artist Valerie LeBlanc.