Christopher Varady-Szabo


Originaire de Sydney, Australie, Christopher Varady-Szabo est maintenant installé à Gaspé, Québec depuis plus de trente ans. Après une année d’étude en architecture à l’Université de New South Wales, il a complété un baccalauréat en arts plastique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). En septembre 2011, il entreprend sa Maîtrise en Arts Visuels à l’Université d’Ottawa. Son travail à été exposé au Québec, en Ontario, en Saskatchewan, en Suisse, en Finlande, en France, en Belgique et en Pologne. Il s’est mérité de nombreuses bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.

En explorant les concepts d’habitat et de systèmes d’architecture, il crée des installations éphémères qui visent à révéler la relation entre l’être et l’environnement. Ses sculptures s’inspirent de structures primitives et pour les concevoir, il emprunte et adapte des méthodes de construction traditionnelles authentiques. Son travail cherche à établir des relations entre territoire et architecture, entre l’être et l’habitat, entre l’espace et ce qu’il véhicule émotivement.

www.christophervarady-szabo.com


La table des feux

La table de feux est une sculpture qui puise son inspiration à plusieurs sources. Comme idée de départ, je me suis imaginé un gâteau de fête géant, avec ses chandelles toutes allumées lors d’un banquet quelconque, mais qui devient carrément la table même sur laquelle il est  posé. Avec cette pièce, je veux célébrer la création à différents niveaux, autant domestique que géologique. La grande table, avec des excroissances à sa surface ressemblant  à un champs de volcans, nous appelle à réfléchir sur des moments de célébrations qui marquent nos vies ainsi que sur les grands événements de création géologique et par extension, à la création cosmique. Il y a donc référence au temps qui se manifeste autant dans le macro que dans le micro et par qui nous essayons de trouver  le sens en le mesurant et le divisant en événements importants.Image de prévisualisation YouTube

Fait à partir de la technique traditionnelle de construction qu’est  le clayonnage enduit de torchis, la plupart des matériaux seront récoltés sur place autour du lieu où la sculpture sera érigée. L’aspect organique de l’objet faire basculer notre interprétation entre une imposante bête fabuleuse, un diorama de paysage et un meuble surdimensionné. Lors du vernissage, la sculpture sera animée par une fumée orange provenant de bombes fumigènes placées dans une cavité sous la table.