Appel à projets 2016

Symposium d’art/nature: Moncton 2016

du 22 septembre au 2 octobre 2016

au Parc écologique du millénaire,
avec des incursions ailleurs dans la ville
–Moncton, Nouveau-Brunswick, Canada–

 

Parc écologique du millénaire

Le Parc écologique est un îlot de verdure en milieu urbain pas comme les autres. Inauguré en 2000, il a pour mission d’être un outil d’éducation à l’environnement invitant tous et toutes à des actions et engagements réels et réfléchis pour inverser la crise écologique contemporaine. Il héberge plus de 600 arbres/arbustes indigènes. On y retrouve des œuvres d’art, des sentiers, un pavillon, un étang et un ruisseau, et ce, en bordure du campus de l’Université de Moncton, d’un quartier résidentiel et d’un boulevard.
www.umoncton.ca/parc-ecologique-millenaire

Symposium d’art/nature

Le comité organisateur prépare la tenue d’un Symposium d’art/nature du 22 septembre au 2 octobre 2016 à Moncton. www.artnaturemoncton.ca

Thème

Depuis longtemps, l’être humain pense qu’il doit être maître de la nature, que cette dernière est là pour être travaillée, cultivée, exploitée pour répondre à ses besoins croissants. Mais cette approche nous a amené bien au-delà des limites biophysiques de la planète comme en témoigne la crise des changements climatiques. L’enjeu existentiel de comment y répondre de manière durable et viable nécessite d’accroître la réflexivité créative humaine. Les arts et l’écologie se retrouvent alors parties prenantes du grand défi du XXI e siècle.

Jusqu’à sa création, le Parc écologique du Millénaire a été un espace non-utilisé, à l’abri du développement du territoire environnant. Avec l’action humaine de sa création et l’ajout successif d’œuvres d’art public, cet espace s’est développé en fonction d’aménagements motivés par un souci d’éducation à l’environnement.

Compte tenu du chemin parcouru depuis la création du parc, des questions persistent. Que fait-on des espaces délaissés? Comment l’artiste peut-il ou elle appuyer la mise en valeur d’espaces qui ne sont ni le produit d’une utilisation ou d’un aménagement quelconque, ni l’objet d’une zone protégée? En d’autres mots, comment négocie-t-on l’interstice entre nature et culture, et tous les conflits qui y résident? Comment parvenir à un aménagement culturel et écologique du territoire?

Soumission de projets au plus tard le 12 août 2015

D’ici le 12 août 2015, nous invitons les artistes qui ont une démarche artistique in situ à proposer un dossier/portfolio avec un projet qui pourrait se développer sur une période de dix jours et qui investir l’espace public.

Votre dossier doit comprendre :

• une lettre de présentation avec coordonnées complètes (adresse postale, courriel, téléphone);
• un texte décrivant une intention de recherche (max. 200 mots) (.doc, .pdf);
• un curriculum vitæ (.doc, .pdf);
• une documentation succincte permettant un aperçu de votre travail: dix à vingt images numériques (max. 2 Mo total) accompagnées d’une courte description (liste en .doc, .pdf), une bande audio/vidéo (max. 5 min. placée sur un service de vidéo sur internet) et/ou tout document pertinent;
• un dossier de presse et/ou texte critique sur votre travail (facultatif) (.doc, .pdf).
Par souci écologique, nous vous invitons à transmettre votre dossier (poids maximal : 8 Mo) par voie électronique à l’adresse : projet (arobas) artnaturemoncton.ca

Le symposium paie les droits correspondant aux normes recommandées par CAR/FAC.

Comité organisateur

Ronald Babin, Jean-Pierre Caissie, Nisk Imbeault, Elise Anne LaPlante, André Lapointe.

Avec l’appui de l’Université de Moncton, de la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton et de l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick.