Champs d’intérêt: infiltrer, habiter, spéculer

À titre de directrice générale et artistique, Danyèle Alain travaille à la direction du 3e impérial, centre d’essai en art actuel (Granby, Québec) où elle contribue, depuis plus d’une vingtaine d’années, à y développer les processus d’une plateforme de création et de diffusion dans le champ des pratiques d’art contextuel, et plus particulièrement d’un art infiltrant qui explore les zones sensibles et parfois excentriques du territoire humain et géographique.

www.3e-imperial.org


Champs d’intérêt: infiltrer, habiter, spéculer

Les processus de résidence du 3e impérial se caractérisent par une approche de coproduction qui privilégie l’art infiltrant. Le 3e impérial entend par art infiltrant des pratiques d’art qui opèrent à même le réel par un investissement d’énergie dans le corps social. Les processus de l’art infiltrant privilégient une diversité d’approches esthétiques et une attitude constructive et ouverte ;  ils mettent à profit des compétences qui ne relèvent pas exclusivement du champ artistique. Dans une logique d’apprivoisement réciproque, et tout en prenant en charge les considérations éthiques qu’elles soulèvent, ces pratiques participent à   intégrer l’art dans différentes sphères du quotidien. Cette approche se joue dans une patiente et imprédictible partie de collaboration, d’invention et d’infusion du réel où interagissent les artistes, l’équipe du 3e impérial, ainsi que des collaborateurs de la communauté locale, plus souvent non initiés à l’art actuel, et enfin le public. Le réel se réfère ici au territoire habité, matériel ou virtuel : un vaste champ de possibles que chaque artiste explore à partir de ses perceptions, de son expérience, pour y cibler un contexte particulier, avec l’objectif de concevoir et de présenter une intervention artistique  dans un lieu ou un cadre où l’on ne s’attendrait normalement pas à être interpellé par la présence de l’art actuel.

Qu’elles soient utopiques, ludiques ou déstabilisantes, et quel que soit leur niveau de visibilité, les œuvres d’art infiltrant proposent, en quelque sorte, une expérience de radicalité à contre-courant des approches productivistes, mercantiles ou de divertissement.